Publié le :

Leka au CES de Las Vegas : "Le niveau d'attente est très fort, il faut que ce soit nickel !"

#Startup #International

A l'origine d'un jouet intelligent dédié aux enfants autistes, Leka, actuellement accompagnée par Tech Care Paris, s'est rendu au CES de Las Vegas avec Dassault Systèmes. Interview de Ladislas de Toldi, fondateur de Leka.

Etait-ce votre premier CES ? Qu'attendiez-vous de cette participation au CES et qu'en avez-vous pensé ?

C'était notre deuxième CES. Nous y étions l'année dernière avec Business France sur Eureka Park. Cette année, nous étions emmenés par Dassault Systèmes dans le cadre du 3DExperience Labs dans lequel nous venons de rentrer.

Si vous deviez dresser un bilan de ces journées, que diriez-vous ?

Ça s'est un peu fait au dernier moment, donc pas trop le temps de préparer les choses, mais le stand de Dassault était très beau et nous avons eu beaucoup de visites. Le seul bémol étaient que les gens ne venaient pas forcément nous voir nous ou alors ne nous attendaient pas là. 

Repartiriez-vous l'an prochain ?

Nous repartirons peut être mais rien n'est sûr. La participation au CES implique beaucoup de préparation, de budget en amont et sur place et ce n'est pas vraiment notre audience direct. 

Quels conseils donneriez-vous aux start-up qui souhaitent participer à ce salon d'envergure ?

En termes de conseils je dirais qu’il faut : 
- très bien préparer son pitch et parler parfaitement anglais. Nous les français, on n’est souvent pas très bons pour ça.
- y aller avec des gens motivés et qui n'ont pas peur de passer trois jours sur leur stand à parler à tout le monde et à networker.
- bien préparer son matériel de communication et commercial : flyers, goodies, écran, vidéo -tout doit être parfait si on veut ressortir du lot - avoir un prototype qui marche...
- le niveau d'attente est très fort, il faut que ce soit nickel - se préparer au moins 6 mois à l'avance - avoir un produit disponible dans les semaines qui suivent ou un crowdfunding
- payer une agence de presse américaine si on veut des retombées là-bas. Les agences françaises ou Business France sont moins compétitifs dans ce domaine et pour que ça fonctionne il faut que ce soit des américains qui parlent aux américains !

> Suivre Leka

> En savoir plus sur Leka

> En savoir plus sur Tech Care Paris

Crédit : Dassault Systèmes

Partager sur :

Lire aussi #Startup, #International

Marché de l’e-santé aujourd’hui : état de l’art et leviers de croissance

Le marché de l'e-santé regorge d’opportunités à la fois dans les domaines du suivi des maladies chroniques, du maintien à domicile des personnes âgées, de la lutte contre les déserts médicaux, de la prévention ou encore des transferts d’expertises entre professionnels de santé. Le potentiel de la progression du marché de l’e-santé et très élevé à l’horizon de 2025.